Pont du Gard

Pont du Gard
Monuments et ensembles

Brève description du bien

Situé dans le sud-est de la France, le pont du Gard, édifié au milieu du 1er siècle, est l’élément majeur d’un aqueduc de 50 km qui alimentait la ville de Nîmes, l’antique colonie romaine Nemausus. Pont-aqueduc à trois niveaux s’élevant à près de 50 m, il permettait à la conduite d’eau de franchir la rivière Gardon. Pour l’essentiel, l’ouvrage est construit en grand appareil de blocs calcaires. Seule la partie la plus haute est faite de moellons.
Ce triple pont, dont l’étage le plus long, tout en haut de l’édifice, mesurait 360 m, est une prouesse et un chef d’œuvre technique, mais aussi une œuvre d’art, dont la présence transfigure le paysage.

Critères

Critère (i) : À la sortie des gorges du Gardon, le Pont du Gard s’inscrit dans un site naturel sauvage qui met en valeur son aspect imposant et ses lignes de force : il repose sur un socle rocheux, entaillé par la rivière qu’enjambe son arche majeure. La décroissance lente et symétrique des arcs, l’amplitude des cintres inférieurs, la régularité de la galerie supérieure lui donnent un aspect extraordinairement aéré pour un ouvrage d’une telle ampleur. Soigneusement mesuré et harmoniquement composé, il a été depuis le Moyen Âge, sinon de tout temps, considéré comme un modèle et un chef d’œuvre.

Critère (iii) : Si la plupart des villes romaines disposaient d’un aqueduc à l’époque impériale, celui de Nîmes se distingue par le nombre des ouvrages d’art, la faiblesse de sa pente et l’importance de son débit. Edifice exceptionnel dans la série des ouvrages d’aqueducs romains, le Pont du Gard apporte un témoignage unique sur la technique des ingénieurs et constructeurs romains mise au service du développement urbain et territorial qui est un des caractères de cette civilisation.

Critère (iv) : Le Pont du Gard est l’un des ouvrages les plus représentatifs des procédés de construction de l’époque impériale romaine. Il réalise une triple performance avec ses trois niveaux d’arcades d’inégales dimensions et se caractérise par l’utilisation, pour la construction des arches des niveaux inférieurs, de rouleaux juxtaposés et composés de voussoirs portant des repères de positionnement gravés. Il est un exemple exceptionnel des ponts construits dans le monde antique.

  • Année d'inscription : 1985
  • Critères d'inscription : i, iii, iv
  • Superficie du bien inscrit : 0,33 ha
  • Localisation : Département du Gard, Région Languedoc-Roussillon
  • Coordonnées DMS : N43 56 50 E4 32 7
  • Registration year : 1985
  • Registration criterion : i, iii, iv
  • Area of ​​the inscribed : 0,33 ha
  • Location : Département du Gard, Région Languedoc-Roussillon
  • Coordinates DMS : N43 56 50 E4 32 7