De la grande saline de Salins-les-bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel ignigène

De la grande saline de Salins-les-bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel ignigène
Monuments et ensembles

Brève description du bien

Inscrite en 1982, la saline royale d’Arc-et-Senans est l’œuvre de l’architecte et inspecteur des salines de Franche-Comté et de Lorraine, Claude-Nicolas Ledoux. Commencée en 1775 et achevée en 1779 sous le règne de Louis XVI, sa construction fut la première réalisation d’envergure de l’architecture industrielle, reflétant l’idéal de progrès du siècle des Lumières et témoignant d’un projet architectural visionnaire d’une « usine modèle ». Elle constitue l’extension moderne et utopique de la grande saline de Salins-les-Bains, qui a été incluse dans le bien en 2009.
Le caractère exceptionnel de ce bien tient en partie à la spécificité de la production du sel à Salins-les-Bains et à Arc-et-Senans, fondée sur une technique de captage de sources salées profondes, l’utilisation du feu pour l’évaporation de la saumure et l’innovation que représente, au XVIIIe siècle, la création d’un saumoduc de 21 km pour l’acheminement de la saumure entre les deux sites. Les salines de Salins-les-Bains et d’Arc-et-Senans sont également remarquables pour l’importance de l’amplitude chronologique au cours de laquelle a perduré l’exploitation du sel à Salins, de manière certaine depuis le Moyen Âge, et de manière probable depuis la préhistoire, jusqu’au XXe siècle. Le thermalisme en a prolongé l’usage jusqu’à aujourd’hui.

Critères

Critère (i) : La saline royale d’Arc-et-Senans est le premier ensemble architectural de cette importance et de cette qualité réservé au travail des hommes. Pour la première fois, une usine était construite avec le même soin et souci de qualité architecturale qu’un palais ou un édifice religieux majeur. C’est l’un des rares exemples d’architecture visionnaire : la saline était le cœur d’une Cité Idéale que Claude Nicolas Ledoux a imaginé et dessiné en cercle autour de l’usine. Utopie constructive inachevée, la saline conserve aujourd’hui tout son message d’avenir.

Critère (ii) : La saline royale d’Arc-et-Senans est le témoin d’un changement culturel fondamental en Europe, à la fin du XVIIIe siècle : la naissance de la société industrielle. Parfaite illustration de tout un courant philosophique qui a parcouru l’Europe durant le siècle des Lumières, la saline royale est aussi l’annonce de l’architecture industrielle monumentale qui se développera un demi-siècle plus tard.

Critère (iv) : Les salines de Salins-les-Bains et d’Arc-et-Senans offrent un ensemble technique éminent de l’extraction et de la production du sel par le pompage de saumures souterraines et l’utilisation du feu pour sa cristallisation, depuis au moins le Moyen Âge jusqu’au XXe siècle.

  • Année d'inscription : 1982
  • Critères d'inscription : i, ii, iv
  • Superficie du bien inscrit : 10 ha
  • Localisation : Département du Doubs, Région de Franche-Comté
  • Coordonnées DMS : N46 56 15 E5 52 35
  • Registration year : 1982
  • Registration criterion : i, ii, iv
  • Area of ​​the inscribed : 10 ha
  • Location : Département du Doubs, Région de Franche-Comté
  • Coordinates DMS : N46 56 15 E5 52 35