Séminaire technique « Territoires d’exception et transition énergétique : comment concilier le développement de l’éolien et la préservation des territoires d’exception ? », 25 janvier 2017, La Défense

Le mercredi 25 janvier 2017, à la Défense, s’est tenu le deuxième séminaire technique de l’ABFPM consacré au thème des territoires d’exception et de la transition énergétique « Comment concilier le développement de l’éolien et la préservation des territoires d’exception ? » organisé en partenariat avec le Réseau des sites majeurs Vauban, le Réseau des Grands sites de France et ICOMOS France, avec le soutien du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et du Ministère de la Culture et de la Communication.

Plus d’une centaine de personnes étaient réunies le mercredi 25 janvier 2017 au Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Tour Sequoia à La Défense à l’occasion de la tenue du séminaire « Comment concilier le développement de l’éolien et la préservation des territoires d’exception ? », pour tenter d’identifier les enjeux auxquels sont confrontés les gestionnaires de biens du patrimoine mondial et de grands sites pour qui se pose la délicate équation de la transition énergétique et de la protection du patrimoine : la nécessité de sortir du clivage pour/contre en s’appuyant sur des éléments de doctrine et de méthodologie objectifs et partageables ; la volonté de conciliation des politiques publiques avec la nécessaire préservation de l’intégrité des biens du patrimoine mondial et la constitution d’une culture commune entre gestionnaires et services instructeurs de l’Etat.

Après une séance introductive au cours de laquelle se sont exprimés Paul DELDUC, Directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, Laurent MICHEL, Directeur général de l’Energie et du Climat, Marc MORTUREUX, Directeur général de la prévention des risques du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer ; Emmanuel ETIENNE, sous-directeur des monuments historiques et des espaces protégés, Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication et Yves DAUGE, Président de l’Association des biens français du patrimoine mondial, la journée s’est articulée autour de trois moments distincts, ponctués d’échanges nourris avec la salle. La matinée était ainsi consacrée à la présentation de cas d’études français (Bibracte, Fortications Vauban, Coteaux, Maisons et Caves de Champagne et Vézelay). L’après-midi a démarré par un panorama de la situation en Europe à travers les cas de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni avant de se conclure par table ronde « Bilan et Perspectives » animée par Bertand Follea, de la Chaire énergie et paysage de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles, qui a donné la parole aux représentants d’ICOMOS international, la fédération France Energie Eolienne, l’Association Patrimoine-Environnement, la DREAL Bourgogne-Franche-Comté et l’EPCC de Bibracte.

Le séminaire donnera lieu à la publication d’actes qui devraient être disponibles d’ici la fin de l’année. Les premières présentations powerpoint des intervenants sont disponibles ici :

Coteaux, Maisons et Caves de Champagne

Bibracte

Vézelay

Royaume-Uni

Allemagne